Généralités

La reconstruction mammaire par prothèse est une intervention de chirurgie plastique visant restaurer l’image corporelle des patientes ayant subi une intervention de mastectomie totale ou partielle.

L’objectif est de corriger l’asymétrie mammaire en restaurant un volume mammaire. La mise en place de la prothèse mammaire peut être réalisée à distance de la mastectomie (reconstruction mammaire secondaire) ou dans le même temps (reconstruction mammaire immédiate) dans certains cas particuliers.

La mise en place de la prothèse n’est que la première étape dans le parcours de la reconstruction mammaire nécessitant souvent plusieurs interventions (de l’ordre de deux ou trois, dont la plupart ne nécessite pas d’hospitalisation).

Cette intervention a lieu à distance des traitements complémentaires à la mastectomie (radiothérapie, chimiothérapie).

Il s’agit d’une intervention remboursée par la sécurité sociale. Deux consultations sont nécessaires avant l’intervention.

 

L’intervention chirurgicale

L’opération se déroule sous anesthésie générale et dure environ une à deux heures.

Suites opératoires

L’opération nécessite une courte hospitalisation. Un système de drainage peut être mis en place durant l’intervention et est retiré quelques jours après.

Les douleurs postopératoires peuvent être importantes mais restent bien soulagées par les antalgiques usuels donnés par voie orale. Les pansements sont réalisés quotidiennement après nettoyage des cicatrices sous la douche pendant une dizaine de jours. Le port d’un soutien-gorge de contention est nécessaire pendant les 4 à 6 semaines qui suivent l’intervention.

Un arrêt de travail est à prévoir pour 15 à 20 jours. La pratique d’activité sportive est à proscrire pendant 6 semaines. L’immersion des cicatrices (bain, piscine…) n’est autorisée qu’après cicatrisation complète (en général 4 semaines après l’opération). La douche est autorisée dès le lendemain de l’intervention.

Un délai de 3 mois minimum est à envisager entre cette intervention et les interventions suivante, entrant dans le cadre de la chirurgie de reconstruction mammaire (symétrisassions du sein non opéré, reconstruction de l’aréole et du mamelon).