Interventions chirurgicales

Introduction

La chirurgie intime concerne les organes génitaux de l’homme et de la femme. Très longtemps tabou, cette chirurgie occupe une part de plus en plus importante dans l’activité de notre équipe, devant des patients de plus en plus informés et souvent très complexés , aboutissant à des situations d’évitement de certaines situations génantes, notamment de la vie sexuelle.
Cette chirurgie, pouvant être prise en charge dans certaines indications précises, concerne aussi bien l’homme que la femme.

Chirurgie des petites lèvres

La chirurgie visant à diminuer le volume des petites lèvres s’appelle la nymphoplastie. Même si il n’existe pas de sexe féminin idéal, des petites lèvres excessivement développés peuvent retentir sur la vie sexuelle et l’habillement des femmes. Une chirurgie de réduction est possible en cas d’handicap et de gêne importants.
L’hypertrophie des petites lèvres peut être associée à une capuchon clitoridien excessif, dont la réduction peut être réalisée dans le même temps. Cette intervention peut faire l’objet d’une prise en charge par la sécurité sociale.

Chirurgie des grandes lèvres

Les grandes lèvres de l’appareil génital féminin évoluent en fonction de la vie génitale de la femme (puberté, grossesses, ménopause) mais également en fonction des variations de poids.
Ainsi, les grandes lèvres peuvent faire l’objet d’un manque de volume ou au contraire d’un excès. Il est donc possible, au prix d’une intervention chirurgicale, de réduire les grandes lèvres ou bien de les augmenter.
Leur augmentation se fait par le prélèvement de graisse dans une zone ou elle est en excès, pour être ensuite être réinjectée dans les grandes lèvres. Le résultat est une vulve rajeunit, retrouvant sa sensualité par un volume restauré.

Reconstruction du clitoris

L’excision est une pratique, malheureusement, toujours réalisée dans certains pays, notamment en Afrique. Cette mutilation a des répercussions psychologiques, physiques et sexuelles majeures. Or, l’excision du clitoris n’ampute souvent qu’une partie du clitoris et il est possible de reconstruire chirurgicalement un clitoris à partir des reliquats présents. Cette intervention peut faire l’objet d’une prise en charge par la sécurité sociale.

Chirurgie de la verge

La chirurgie du sexe masculin est appelée pénoplastie. La pénoplastie peut être d’agrandissement, en cas de verge jugée trop courte, ou d’élargissement si la gêne provient d’un manque d’épaisseur.